Patrick Penot

rechercher

X

D’abord administrateur et comptable public au sein de trois établissements culturels français à Varsovie et Cracovie, puis directeur de nombreuses autres institutions en France et à l’étranger, Patrick Penot s’est progressivement laissé envahir par un sentiment : « le théâtre [institutionnel] ne parle pas du monde, ce n’est pas un théâtre qui gratte, c’est un théâtre de l’entre soi. »
Inévitablement rattrapé par un cahier des charges qui consistait notamment à remplir les salles qu’il dirigeait, Patrick Penot a décidé de s’en affranchir en créant son propre festival, Sens Interdits.
Un moyen pour lui de convoquer la diversité sur scène selon trois notions entendues au pluriel : identités, mémoires et résistances.

Auprès d’Arnaud Laporte, Patrick Penot se rappelle ici les rencontres qui ont façonné sa conception du théâtre
(celles avec Jean Dasté et Tadeusz Kantor par exemple) pour mieux la définir. Une plongée dans le théâtre polonais des années 1980 mais aussi dans l’urgence du théâtre actuel, par-delà les frontières.

actuimg

THÉÂTRE

03/12/2015
Salle Touchard du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris