Jean-Pierre Siméon

rechercher

X

Dans cette conférence animée par Arnaud Laporte,
Jean-Pierre Siméon, poète et dramaturge, raconte le rapport particulier que la poésie entretient avec le langage, ce rapport marqué par une description particulière du réel, à la fois charnel, émotif et intellectuel. Quand la langue d’usage nous tire vers le bas, vers la recherche d’efficacité, la poésie nous fait entendre un rythme différent qui nous oblige à être de nouveau attentif. C’est pourquoi être comédien, pour Jean-Pierre Siméon, c’est d’abord prendre plaisir à travailler la langue et à la faire entendre, avant même d’incarner un personnage. Il lui semble nécessaire de prendre le temps de s’extraire du monde et d’être pleinement attentif ; or, un lieu de théâtre est justement un endroit où l’on peut se retirer pour écouter, tout simplement.

« Il n’y a de jouissance de la langue, et de compréhension complexe du monde, que dans l’écoute d’une langue complexe. Complexe, parce qu’elle porte, dans sa dénomination du monde, la part d’imprévu et d’inconnu. »

actuimg

POÉSIE

07/01/2016
Théâtre du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris